Réclamations Archives - Page 7 sur 9 - Blogue Lareau

Réclamations

Acheter un VGA… une bonne affaire?

Gabrielle Côté Auteur Lareau - Gabrielle Côté

L’achat d’un véhicule gravement accidenté et reconstruit (VGA) peut sembler être une bonne affaire, puisque le coût d’acquisition est moins élevé. Par contre, avant d’acheter ce type de véhicule, il est important d’être en connaissance de cause. Tout d’abord, afin qu’un véhicule soit considéré gravement accidenté, les dommages résultant d’un accident automobile doivent être supérieurs à la valeur du véhicule ; ce dernier doit être endommagé à un tel point qu’il doit être reconstruit. De ce fait, cette «reconstruction» fait en sorte que la valeur du véhicule diminue et, par le fait même, le coût d’acquisition devient inférieur à celui d’un véhicule n’ayant jamais été dans pareille situation. Retour sur investissement? Il est nécessaire d’être conscient que l’économie à l’achat de ce type de véhicule est équivalente à la diminution de la valeur de revente. À moins que vous ne Lire la suite…

Une voiture qui n’avançait plus…

Charles-Antoine Carra Auteur Lareau - Charles-Antoine Carra

Dans la foulée de cette série sur l’utilité et la pertinence d’un courtier d’assurance : la voiture qui n’avançait plus. Cette semaine, une histoire bien simple, bien banale. Toutefois, sans l’intervention du courtier d’assurance et de l’expert en sinistre au dossier, qui sait combien de temps la situation aurait perduré. C’est l’histoire d’une voiture qui n’avançait plus. Une étudiante se rendant à l’école (il n’y avait pas de grève à ce moment-là) eut la malchance de percuter un autre véhicule. Heureusement, elle était assurée contre la collision responsable et, rapidement, l’assureur prit en charge la réclamation et un garage fut choisi pour effectuer les réparations. Peu de jours passèrent avant que l’évaluateur ne se présente au garage. Il produisit son rapport et les travaux débutèrent immédiatement. Jusque-là, tout roulait comme sur des roulettes. Une fois terminé le travail, la cliente Lire la suite…

Un plancher – deux couleurs…

Charles-Antoine Carra Auteur Lareau - Charles-Antoine Carra

Cette semaine je vous exposerai une petite situation lors de laquelle, encore une fois, sans courtier à leur service, les clients n’auraient pas eu le règlement final escompté, ou il leur aurait été beaucoup plus long et fastidieux… Un client subi un dommage par l’eau résultant d’un bris de tuyau. La compagnie d’assurance mentionne à l’assuré une limite d’assurance qui est, en réalité, une erreur d’interprétation de contrat. Les assurés débutent donc eux-mêmes les travaux de séchage et de démolition afin d’avoir suffisamment de fonds pour réparer les dommages. Une semaine plus tard, l’assureur recontacte les assurés pour corriger le tir. Le mal est fait : les assurés ont pris une semaine de « vacances » pour pouvoir procéder le tout. Or, l’assureur aurait eu à tout payer et offre donc de dédommager à l’heure les assurés pour les travaux Lire la suite…

Un homme et son boyau

Charles-Antoine Carra Auteur Lareau - Charles-Antoine Carra

Pour certains hommes, le boyau d’arrosage est très important. Celui qui sert à nettoyer l’entrée. Bon évidemment ce sont des mœurs qui se perdent, heureusement, alors que le balai devrait être préconisé, de grâce. Toujours dans l’optique de vous présenter des situations concrètes d’impacts directs et quotidiens du travail d’un courtier d’assurance, je vous présente cette semaine l’histoire d’un homme et son boyau. C’est un client qui contacte son courtier suite à un dommage par l’eau qui remplit le sous-sol de son immeuble à revenus. Les dommages sont plutôt considérables. Après quelques recherches, l’assureur affirme que la perte n’est pas recevable. Le client n’a pas les protections suffisantes pour être indemnisé. Il faut comprendre que les couvertures sont souvent moins étendues sur des immeubles à revenus que sur des contrats de types propriétaires occupants. L’homme accepte son sort et le Lire la suite…

Un yacht au fond de la mer…

Charles-Antoine Carra Auteur Lareau - Charles-Antoine Carra

Nous continuons donc la série de chroniques à propos du travail d’un courtier d’assurances et son rôle de défense de son client. Au menu cette semaine, un navire qui sombre dans les eaux mexicaines. Il y a de ces jours dans la vie d’un courtier où vous devez fouiller pas mal pour rendre le service demandé au client. Ce jour-là, le courtier en question reçoit un téléphone de son plus gros client. Cette fois, il fallait assurer un yacht stationné à Cuba en permanence. Ce yacht, il est similaire à ceux que l’on voit sur les images de St-Tropez ou de Key West. Le courtier utilise donc tous ses contacts chez les assureurs bateaux avec qui il fait régulièrement affaire. Il épuise ensuite le carnet d’assureurs bateaux qui offrent de temps à autres des solutions de rechange. Au bout d’une Lire la suite…

L’homme qui plantait des arbres

Charles-Antoine Carra Auteur Lareau - Charles-Antoine Carra

Tel qu’indiqué dans le blogue de la semaine dernière, je vous exposerai par des dossiers divers pendant les prochaines semaines, le travail d’un courtier d’assurance indépendant des compagnies lors d’une réclamation. Évidemment, les noms des clients et des compagnies seront soustraits des dossiers. L’assuré, un octogénaire client du bureau depuis plus de 30 ans, contacte son courtier un matin dans un énervement qui ne lui est pas coutume. Un homme a perdu le contrôle de son véhicule et est allé heurter un arbre sur le terrain de notre assuré. La pelouse, le système d’irrigation et l’arbre sont endommagés. La plupart des gens ne s’en feraient pas. Ils replaceraient la tourbe et ramasseraient les branches cassées. Mais le client ne l’entendait pas ainsi, et pour cause. Chez lui, tout est symétrique dans cette maison qu’il a construite de ses mains il Lire la suite…

Le rôle du courtier d’assurances

Charles-Antoine Carra Auteur Lareau - Charles-Antoine Carra

« Tu vends des assurances? » « Tu serais-tu capable de nous faire des bons prix? » « Tu travailles pour quelle compagnie? » Euh, oui, oui et Lareau mais aussi et surtout pour le client… Les gens posent souvent les mêmes questions. Des questions de prix, d’économies. L’assurance, c’est un mal nécessaire et il faut payer le moins cher, ce mal nécessaire. Mais jamais les questions ne portent vers les compétences, les faits, les défenses de clients. Pourtant, l’assurance n’est rien sans les gens derrière les documents. Et ce, tant positivement que négativement. Même si le domaine de l’assurance est étudié, validé, légiféré et contre-vérifié, son application est toujours faite par des humains. Lors de réclamations, les enquêteurs, évaluateurs et experts en sinistres à l’emploi des compagnies d’assurances usent d’expérience, de conseils, de perceptions et de jugement. Ils voient Lire la suite…

Avant, Pendant, Après

Charles-Antoine Carra Auteur Lareau - Charles-Antoine Carra

Avant, pendant, après c’est non seulement la bonne vieille blague : « Avant c’est mieux car après c’est pendant » mais c’est surtout le leitmotiv de Lareau. Lors de notre passage au Salon Habitat Ville & Banlieue du 2 au 5 février dernier, nous avons eu la chance de rencontrer plusieurs milliers de personnes. La plupart des gens rencontrés étaient intéressés par l’assurance en général. Ils nous exprimaient leurs inquiétudes en regard d’un sinistre, posaient des questions sur leur compagnie d’assurances actuelle ou questionnaient l’existence de produits d’assurances divers. Plusieurs personnes rencontrées nous ont fait part de leur expérience parfois décevante avec leur assureur actuel. Un trop grand nombre d’assurés croient que tous les services se valent, qu’un prix est comparable à n’importe quel autre et que, de toute façon en fin de compte, les sinistres n’arrivent jamais. Ainsi, ils Lire la suite…

Intact à J.E. : Deux côtés à une médaille

Charles-Antoine Carra Auteur Lareau - Charles-Antoine Carra

Les émissions telles J.E. et La Facture n’ont pas besoin de présentation. Leur utilité est claire et lorsque le consommateur est floué et se sent démuni, ces émissions font bouger les choses. Plusieurs assurés nous ont fait mention cette semaine de leur inquiétude face au dernier reportage de J.E. à propos de la compagnie Intact : Faisant affaire avec la compagnie Intact depuis des dizaines d’années, Lareau n’a pas connu de tels problèmes avec la compagnie. Il faut tout d’abord rétablir plusieurs faits qui ne sont habituellement pas présentés dans ces reportages qui mettent à l’avant plan le consommateur se sentant floué, dans une histoire qui présente évidemment toujours de belle façon l’assuré contre la corporation. 1- Le rôle du courtier : Complètement absent dans ce reportage, avoir un courtier d’assurance complètement indépendant financièrement des compagnies d’assurance est un gage Lire la suite…

Où est votre plan d’urgence

Charles-Antoine Carra Auteur Lareau - Charles-Antoine Carra

Les gens consciencieux s’assurent. Ils ne lésinent pas sur les couvertures et font tout en leur possible pour éviter les réclamations. Ça fait effectivement partie d’une bonne gestion. Advenant un sinistre, un imprévu, ils auront tout le nécessaire pour rebâtir et se procurer les biens sinistrés. Or, ce pourrait bien être plus difficile que prévu. Ce n’est donc pas tout d’être bien assuré. Advenant un incendie, comment aviserez-vous vos employés? Seront-ils payés? Devez-vous contacter vos fournisseurs? Avez des plans pour reconstruire votre bureau ou de votre usine? Connaissez-vous des endroits pour remplacer votre production? Certes, l’assureur s’occupera de la partie monétaire. Mais c’est tout de même vous qui ferez les dépenses et qui devra repartir en affaires. Le plan d’urgence, aussi appelé à raison plan de continuité des affaires est un outil fort utile et même indispensable pour le gestionnaire Lire la suite…

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9