Agricole Archives - Blogue Lareau

Agricole

La Boucherie Viau, un succès boeuf!

Vanessa Fortin Auteur Lareau - Vanessa Fortin

Au Canada, ce n’est pas toujours évident de savoir ce qui va se retrouver dans nos assiettes. Les lois sur l’étiquetage ne nous permettent pas de lire facilement celles-ci, il faut surtout savoir lire entre les lignes. L’autre problème, c’est qu’on en veut plus, pour moins. De la meilleure qualité, en payant le moins possible. Mais règle générale, on paie pour ce qu’on a, n’est-ce pas? Heureusement, on peut voir un mouvement chez les 25-35 ans, qui veulent de plus en plus être informés sur ce qu’ils mangent, en poussant les gouvernements à indiquer clairement sur les étiquettes ce qui se trouve dans l’emballage. Tout le monde le sait, en 2015, I want it all and I want it now. C’est ce qui pousse entre autres certains éleveurs à injecter d’hormones leurs bovins pour qu’ils prennent de la masse le Lire la suite…

Gérer sa ferme à distance? C’est maintenant possible!

Lareau Auteur Lareau - Lareau

Rares sont ceux qui font rimer agriculture avec modernité, pourtant, c’est l’un des métiers qui a fait le plus avancer notre société. C’est maintenant au tour de la technologie de faire avancer le travail aux champs. AgPAD, c’est le prochain dada des agriculteurs. À l’ère où la technologie facilite à peu près tous les métiers du monde, il était grand temps que nous laissions les carnets de notes à la maison pour faire place aux téléphones intelligents dans les champs. Respectivement producteur d’une ferme laitière et d’une ferme de grandes cultures biologiques, Nicolas Lavoie et Guillaume Dallaire ont décidé de concevoir une application qui les aiderait dans la gestion de la ferme. AgPAD, c’est donc fait par des producteurs d’ici pour les producteurs d’ici. La modernité a bien meilleur goût On sait que nous sommes en 2015 lorsqu’on peut avoir Lire la suite…

Assurance pollution – l’importance pour les entrepreneurs

Charles-Antoine Carra Auteur Lareau - Charles-Antoine Carra

Les consciences environnementales n’ont pas toujours été ce qu’elles sont en train de devenir. De la même façon, une police d’assurance pollution pour les entreprises ne fait pas encore partie des priorités. Ça le deviendra. Savez-vous pourquoi les garages de mécanique sont toujours près des rivières dans les campagnes? Car on jetait la vieille huile dans la rivière. Ça vous semble incroyable? C’est pourtant vrai… Alors si aujourd’hui le tout peut sembler surréaliste, c’est que notre sensibilité envers l’environnement et notre compréhension globale des enjeux se sont développés. Cette sensibilisation fait donc naître ce besoin d’assurance, qui est encore trop négligé : l’assurance pollution. Brian Cane, VP chez Groupe Encon, écrivait récemment un article sur l’importance d’avoir une couverture pollution pour les entrepreneurs. Je vous en résume les grandes lignes et ses cinq principales raisons de souscrire une police pollution Lire la suite…

Les travaux d’excavation, une opération complexe

Charles-Antoine Carra Auteur Lareau - Charles-Antoine Carra

On entend les anciens le dire… « Dans mon temps, on creusait au pic et à la pelle, pis y’en avait pas de problèmes. On mettait un peu d’huile de bras pis on trimait dur ». Aujourd’hui, tout a changé. Même les oranges ont disparu des bas de Noël. Mais on continue de creuser. On continue de creuser et même si on troc régulièrement les pics et les pelles pour des minis-excavatrices, l’opération ne s’est pas tant simplifiée. Maintenant, si elle est moins difficile sur les bras, elle devient une opération un peu plus complexe. Avec le temps, notre sol s’est complexifié et il regorge aujourd’hui d’un enchevêtrement d’infrastructures souterraines. Des conduites de gaz, des conduites d’eau, des fils de téléphone, de la fibre optique, le câble, des anciens tuyaux d’huile… Et vous, parce que vous avez déjà observé un gars Lire la suite…

Une inattention qui coûte cher en responsabilité civile…

Gabrielle Côté Auteur Lareau - Gabrielle Côté

À la traverse d’une voie ferrée, il est important de demeurer vigilant et ce, malgré l’absence de barrières ou d’indicateurs confirmant l’arrivée du train. Le tout, afin d’éviter une collision avec une locomotive et provoquer un déraillement coûteux en responsabilité civile (ou perdre la vie). En effet, les conséquences d’une pareille situation peuvent se détailler sur deux plans principaux, soient les dommages corporels et les dommages matériels incluant les dommages environnementaux tels qu’on les connaît ; pollution et frais de décontamination. Dommages corporels Lors d’une collision causée par un véhicule avec un train de passagers, les dommages corporels aux passagers, à la fois du véhicule et de la locomotive sont pris en charge par la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ). En effet, lorsque des dommages corporels sont causés par un accident automobile, la SAAQ intervient au Québec et Lire la suite…

Les Corn Pops vont coûter cher…

Charles-Antoine Carra Auteur Lareau - Charles-Antoine Carra

Le maïs n’est pas seulement consommé en épis, ces jours-ci, à 2 ou 3 dollars la douzaine. C’est un aliment capital dans l’industrie alimentaire destiné non seulement à l’humain, mais également pour nourrir les animaux et, finalement, produire de l’éthanol pour carburer les véhicules. En alimentation, le maïs est utilisé en fécule pour épaissir un nombre incalculable de sauces commerciales. Il est utilisé comme puissant agent sucrant dans les boissons gazeuses et les friandises sous forme de sirop de maïs. Il est l’ingrédient principal d’à peu près tous les mets mexicains. Il remplace le riz et le blé à merveille dans plusieurs recettes. C’est un produit bon à tout faire… dont la production américaine n’est consommée directement par l’humain qu’à hauteur d’environ 10%. Toutefois nous consommons indirectement un autre 50% de la production puisqu’utilisée pour nourrir les animaux. Reste environ Lire la suite…

Suis-je assuré à 80%?

Charles-Antoine Carra Auteur Lareau - Charles-Antoine Carra

La plupart des contrats d’assurance comporte ce que l’on appelle une règle de coassurance ou une règle proportionnelle. Vous avez en main, par exemple, la police du syndicat de votre copropriété? Vous verrez donc tout juste à côté du montant d’assurance souscrit un pourcentage, généralement de 80%, 90% ou 100%. Il y a, en général, deux réflexes erronés en rapport avec ce pourcentage. Le premier, c’est de l’ignorer. Le deuxième, c’est de croire que c’est le pourcentage du bien assuré par l’assureur. Ironiquement, plus le pourcentage est bas, plus la couverture de l’assureur est étendue. Pourquoi? Regardons le tout de plus près… La règle proportionnelle est en place pour éviter qu’un assureur doive subir un exposé à un sinistre sans en percevoir la prime liée au risque réel assuré. Par exemple, un propriétaire d’un édifice en béton pourrait déterminer que Lire la suite…

5 Trucs pour éviter un refoulement d’égouts

Charles-Antoine Carra Auteur Lareau - Charles-Antoine Carra

On parle souvent de refoulement d’égouts lorsque l’on parle des dégâts d’eau en général. Ceux-ci sont de plus en plus fréquents au point d’être le sinistre le plus courant en assurance habitation. Pourquoi? Il y a plusieurs raisons… Notons d’abord le facteur géographique : L’étalement urbain augmente les risques de refoulement d’égouts de plusieurs façons. Premièrement, les réseaux d’aqueduc et d’égouts sont rarement mis à niveau lorsque de nouvelles constructions se greffent au réseau. Ensuite, les résidences sont construites dans des secteurs originalement moins propices à la construction, dans des emplacements où les sols sont naturellement moins drainés et plus humides. Notons aussi que les éponges naturelles que sont les sols environnants autour de plus anciens développements sont exploitées et l’eau cherche à trouver de nouveaux points d’écoulement. C’est parfois donc dans votre sous-sol. Il y a le facteur climatique Lire la suite…

21 assureurs sous un même nom – Intact

Charles-Antoine Carra Auteur Lareau - Charles-Antoine Carra

Il faut parfois passer à travers la mémoire des courtiers d’expérience afin de retracer l’histoire des compagnies d’assurances. Pour une raison que je ne m’explique pas, l’historique des compagnies d’assurances au Québec est plutôt mal documentée. Les assureurs semblent omettre, volontairement ou non, plusieurs acquisitions/changements de noms au cours de leur histoire. L’acquisition d’Axa par Intact au début de l’année 2011 et la disparition définitive de la marque AXA au Canada pour 2012 viendra enterrer un autre nom sous la férule d’Intact, une corporation qui englobe maintenant au minimum 21 noms de compagnies d’assurances. Axa est devenue AXA en ayant fait l’acquisition de Provinces-Unies en tant que premier pas au Québec. Par la suite, AXA a acquis Boréal puis La Citadelle. Boréal était auparavant connue sous le nom de la Laurentienne Générale (Banque Laurentienne), après avoir porté le nom de Lire la suite…

Mythbusters II

Charles-Antoine Carra Auteur Lareau - Charles-Antoine Carra

On continue aujourd’hui, à la demande générale, la très populaire chronique MythBusters. Ceux qui l’aurait manquée peuvent toujours la consulter, en tout temps, 24h/24h, toute l’année durant et partout dans le monde sur www.lareau.ca/nos-conseils. Voici donc quelques rumeurs, mythes et propagations… 1- Ne jamais rénover sans licence RBQ Mythe : Si vous rénovez vous-même de la plomberie ou de l’électricité à la maison, l’assureur vous refusera l’indemnité advenant un sinistre. Faux : Et heureusement, s’il fallait que l’assureur commande une expertise et fasse produire l’historique complet de la maison avant d’indemniser, la tache deviendrait non seulement fastidieuse, mais également très arbitraire. Il n’y a effectivement aucune exigence sur un contrat d’assurance que les rénovations soient effectuées par un licencié RBQ. Sachez toutefois qu’un particulier ne devrait jamais, par exemple, brancher sur un panneau à disjoncteurs et, qu’en définitive, les spécialistes Lire la suite…

  1. 1
  2. 2