La Boucherie Viau, un succès boeuf!

La Boucherie Viau, un succès boeuf!

by Vanessa Fortin

Libellés:, , , ,

« Un bœuf commercial prend 16 ou 17 mois à élever, alors qu’un bœuf naturel en a besoin d’environ 26. »

Au Canada, ce n’est pas toujours évident de savoir ce qui va se retrouver dans nos assiettes. Les lois sur l’étiquetage ne nous permettent pas de lire facilement celles-ci, il faut surtout savoir lire entre les lignes. L’autre problème, c’est qu’on en veut plus, pour moins. De la meilleure qualité, en payant le moins possible. Mais règle générale, on paie pour ce qu’on a, n’est-ce pas?

Heureusement, on peut voir un mouvement chez les 25-35 ans, qui veulent de plus en plus être informés sur ce qu’ils mangent, en poussant les gouvernements à indiquer clairement sur les étiquettes ce qui se trouve dans l’emballage. Tout le monde le sait, en 2015, I want it all and I want it now. C’est ce qui pousse entre autres certains éleveurs à injecter d’hormones leurs bovins pour qu’ils prennent de la masse le plus rapidement possible. Un bœuf commercial prend 16 ou 17 mois à élever, alors qu’un bœuf naturel en a besoin d’environ 26. Ça vous donne une petite idée de la quantité d’hormones injectées…

Processed with VSCOcam with m5 preset

Pour vous donner une alternative aux barquettes qu’on retrouve en épicerie, nous avons rendu visite à la Boucherie Viau, située au 83, chemin Covey Hill, à Hemmingford. Depuis 2010, ce sont Danielle Viau, Christian Barbeau et Jean-François Barbeau qui dirigent l’entreprise.  La famille se donne comme mission de retourner aux méthodes traditionnelles en offrant une viande naturelle et locale. La boucherie sert plusieurs marchés, restaurants, commerces de détail du coin, en plus de servir les clients sur place. 90 % des produits sont locaux, le 10 % qui reste provient de l’Ouest canadien, afin de satisfaire les traiteurs qui cherchent souvent un rapport qualité/prix avantageux. Ce qui se retrouve dans le comptoir avant de la boucherie est 100 % local et provient surtout de la Montérégie.

Processed with VSCOcam with m5 preset

Lorsque nous nous retrouvons devant le comptoir de viandes, nous avons tendance à toujours choisir les mêmes choses. J’ai donc demandé à Jean-Francois quel morceau mériterait d’être essayé. « Le Steak-araignée. Il a une texture similaire à de la bavette, mais avec un peu plus de gras. C’est une très belle pièce méconnue, vieillie 21 jours, sans hormones et sans agents additifs. » Il paraît qu’il faut aussi goûter au Bacon Forêt-Noire de la Boucherie Viau. « Saveur plus sucrée que salée, très fort en fumage ». Ah oui, parce qu’en plus, ils fument tous les produits sur place! Vous pouvez donc acheter des pièces de viande, mais aussi des petits plats préparés, des tourtières, du boudin, des fèves au lard, du pâté de foie, des cretons maison, de la sauce à spaghetti, des saucisses… bref, un tas de trucs qui donnent faim!

Processed with VSCOcam with m5 preset

Il est beaucoup plus facile et rapide de tout acheter au même endroit lorsque vient le temps de faire son épicerie. Mais en allant dans une boucherie, on mise sur de la qualité, et ce n’est pas toujours plus cher qu’en épicerie. « On ne se cachera pas qu’une super bannière flambant neuve ne se paye pas toute seule! », Jean-Francois rajoute également qu’à la cuisson, on perd normalement 10 à 18 % de la masse de la viande, alors qu’un bœuf commercial en perdra environs 35 à 40 %. Cela représente beaucoup moins que ce qui est inscrit sur l’étiquette.

La Boucherie Viau a été fondée dans un rang de campagne, à une heure de route de Montréal. Hemmingford a une population de près de 1800 personnes, ce n’est donc pas seulement eux qui font vivre l’entreprise. « Notre succès est dû à nos produits qui se démarquent… les gens veulent se déplacer pour acheter leur viande. C’est probablement parce qu’on fait quelque chose que les autres ne font pas. »

Si vous êtes curieux de savoir ce « quelque chose que les autres ne font pas », il n’y a pas de meilleure façon que d’aller voir par soi-même!

Auteur Lareau - Vanessa Fortin
Vanessa Fortin

Coordonnatrice marketing