La bucolique promenade en bateau qui tourne au cauchemar

La bucolique promenade en bateau qui tourne au cauchemar

by Charles-Antoine Carra

Libellés:, , , ,

« Parce que le bateau, ce n’est pas toujours que du plaisir et de la sécurité. »

Avant que je ne devienne trop moralisateur ou bien que je vous stresse trop avant vos vacances, prenez le temps de vous divertir un petit peu avant de lire ce qui suit. Ça vous mettra dans le bain.

Lorsque l’on pense à une balade en bateau, on pensera certainement à des plages magnifiques, des eaux calmes, des baignades rafraîchissantes, des performances en ski nautique, des partys… mais on ne pensera peut-être pas aux blessures, aux accidents, aux paralysies, aux morts et aux poursuites. Parce que le bateau, ce n’est pas toujours que du plaisir et de la sécurité. Il y a parfois une bonne dose d’insouciance, de malchance et d’imprudence (avec, parfois de l’alcool pour compléter le cocktail).

Alors… Que peut-il bien arriver? Une fausse manœuvre et une blessure en ski nautique ou en objet gonflable, un bateau qui entre en collision avec un autre bateau, un bateau qui entre en collision avec un nageur, un bateau qui fait chavirer un canot, un plaisancier qui reçoit la bombe (barre transversale sur une voile) d’un voilier, un enfant qui tombe à l’eau, une personne âgée qui perd l’équilibre sur un bateau. Tout ça et plus encore.

Je vous imagine déjà dire que vous ne naviguez qu’avec de la famille et des amis. Et que jamais au grand jamais vos amis ou votre famille ne vous poursuivraient… En êtes-vous aussi certain?

Ne poursuivriez-vous pas le conducteur du bateau, même s’il est votre beau-frère, mais qu’il faisait une fausse manœuvre et que votre enfant serait paraplégique suite à une collision avec un quai?

Auriez-vous seulement le choix de ne pas poursuivre votre sœur si elle pêchait votre œil avec un hameçon?

Et que savez-vous de ce nageur que vous avez happé mortellement alors qu’il était peu visible dans l’eau?

Le 4 juillet, c’est la fête des Américains. C’est une date importante dans leur histoire et ils ne manquent pas de la fêter année après année (il se mangerait pas moins de 150 millions de hot-dogs cette journée-là…) Le pays fait sauter un nombre incalculable de feux d’artifice et les spectateurs assistent à ces feux dans tout le pays et par tous les moyens… y compris par bateau.

Le 4 juillet dernier fut une triste date pour des plaisanciers américains toutefois : après les feux d’artifice, deux bateaux (dont un de 36 pieds) bondés sont entrés en collision en retournant à la Marina. Résultat : 4 morts. Aux États-Unis, la poursuite se présentera d’elle-même : les avocats doivent déjà avoir sollicités les acteurs de cette tragédie pour poursuivre ou défendre.

Alors, s’il vous prenait l’envie de naviguer aux États-Unis, que ce soit avec votre bateau ou en louant un autre bateau cet été, préparez-vous. Assurez-vous que votre contrat d’assurance BATEAU vous couvre pour un minimum de 2 M$ en responsabilité civile si vous comptez naviguer avec votre bateau. Sinon, si c’est le bateau d’un autre, assurez-vous que votre contrat HABITATION comporte un montant d’assurance en responsabilité civile de 2 M$.

Dans tous les cas, 2 M$ aux États-Unis ne vous sera pas suffisant pour être hors d’ennuis. Une assurance Umbrella viendra donc, à peu de frais, couvrir votre responsabilité jusqu’à 5 M$ supplémentaires. Informez-vous, vous n’économisez rien en prenant des risques!

Auteur Lareau - Charles-Antoine Carra
Charles-Antoine Carra

Directeur - Service aux particuliers