Je n’ai jamais eu de réclamations, je n’en aurai donc jamais. - Blogue Lareau

Je n’ai jamais eu de réclamations, je n’en aurai donc jamais.

by Charles-Antoine Carra

Libellés:, , , , , , ,

« Bah, on peut régler ça la semaine prochaine, je ne pense pas passer au feu en fin de semaine… »

Les cours de philosophie au CÉGEP sont pour moi un lointain passé. La plupart des choses vues durant ces cours sont d’un flou inqualifiable. Heureusement, il me reste un tout petit peu de cette matière qui ressurgit de temps à autre. Nous avions donc étudié les sophismes, un concept plutôt flou lorsqu’on a 17 ans. Mais avec le temps, le concept se clarifie. Pour vous rafraîchir la mémoire, les sophismes sont en quelque sorte des raisonnements trompeurs, des liens de causes à effets créés par nos perceptions qui faussent la réalité. Nous avons déjà tous eu ce genre de raisonnements, moi y compris. Par contre, ce sont plutôt des béquilles sur lesquelles il vaut mieux ne pas s’appuyer. Je ferai donc aujourd’hui un petit exercice risqué de lier philosophie et assurance.

« Parce que ça a toujours été de même, ça va rester de même » est un sophisme. Un sophisme qui fait un appel au passé en affirmant que, puisqu’une chose a toujours eu un résultat positif par le passé, cette même résultante se reproduira pour toujours. En assurance, c’est plutôt risqué de réfléchir ainsi. En tant qu’assuré, vous ne devriez donc jamais vous fier sur votre passé pour prévoir votre avenir, n’en déplaise à l’adage « Le passé est garant de l’avenir ». Ainsi, certains assurés teinteront leurs décisions d’assurance en fonction de leurs résultats passés, ce que je déconseille fortement. Voici quelques erreurs à ne pas commettre si vous voulez vous éviter des réclamations inutiles.

assurance-2017-03-15

« Mon dernier chauffe-eau n’a pas coulé en 25 ans, je ne changerai donc pas mon prochain avant les 25 prochaines années… » Malheureusement, on ne fait plus les choses aussi solidement qu’avant. Sans compter que la qualité de l’eau est très variable d’un endroit à l’autre et la corrosion peut agir bien plus rapidement d’un environnement à l’autre.

« Je n’ai jamais eu de refoulement d’égouts ici en 15 ans, ça ne me fait donc pas peur » il est important de savoir que les pluies sont plus fortes qu’avant, nous l’avons tous remarqué ces dernières semaines… et le système d’égouts de votre ville a peut-être été récemment surtaxé par un nouveau développement immobilier.

« Je n’ai jamais eu d’accidents de ma vie, enlève-moi le plus de protections possibles… » Et si… car c’est toujours au pire qu’il faut penser… et si vous en arriviez à perdre votre véhicule dans un accident? N’oubliez pas de calculer l’impact réel sur vos finances d’une perte par rapport à la prime relativement basse que vous seriez en mesure d’assumer annuellement.

« Ma toiture est garantie à vie, pas inquiet par les dommages par l’eau », mais… comme toute bonne garantie, il y a des exclusions et des imprévus! Le fabricant, lui, n’est pas garantit d’être en affaire aussi longtemps que son produit, la garantit ne couvre pas nécessairement l’usure normale, les dommages par le vent, la pose, etc.

« Bah, on peut régler ça la semaine prochaine, je ne  pense pas passer au feu en fin de semaine… »  N’oubliez pas que le feu n’appelle pas ses victimes avant de se manifester!

Alors?

 Les statistiques démontrent qu’entre un client sur 10 ou un client sur 20 aura à réclamer chaque année. Il est donc normal que votre tour ne vienne pas chaque année, tout comme il serait anormal qu’il revienne trop souvent. Ken Scott, réalisateur québécois, jouait un rôle il y a quelques années dans lequel il exprimait dans ses mots une réalité bien imagée « Plus que ça fait longtemps que ça va mal, plus que t’es proche que ça va ben ». Dites-vous donc, à l’inverse, que si ça fait longtemps que « ça va ben », peut-être êtes vous « ben proche que ça va mal ». Quand vous aurez un sinistre, vous serez bien content d’avoir choisi de bien vous protéger, même si au moment de contracter, vous vous êtes alors dit que les chances étaient pourtant bien minces…

Auteur Lareau - Charles-Antoine Carra
Charles-Antoine Carra

Directeur - Service aux particuliers